fbpx

Quitter son emploi de salarié pour se lancer dans l'entrepreneuriat

Table des matières

Combien de fois as-tu eu envie de quitter ton emploi de salarié pour te lancer pleinement dans l’entrepreneuriat ? Combien de fois tu étais à 2 doigts de commencer mais tu as eu peur de faire une erreur et de le regretter ?

Pour se lancer à 100% dans l’entrepreneuriat, il y a des étapes à ne pas brûler, au risque de le regretter et de devoir retrouver un job… et de perdre du temps vers son but final… Dans cet article nous allons te donner les étapes, pas à pas, pour bien faire les choses.

 

1. POURQUOI TU VEUX QUITTER TON EMPLOI ?

La première chose à te demander c’est : Pourquoi tu veux quitter ton job ? Est-ce que c’est parce que celui-ci ne t’apporte plus rien (tu n’apprends plus, tu n’es plus suffisamment challengé, tu as l’impression de perdre ton temps, ton boss te gonfle, tes collègues aussi etc.) ?

Alors que faire ?

 

2. REFLECHI A CE QUE TU AS ENVIE DE FAIRE ET QUELLES SONT TES COMPETENCES ?

Qu’est-ce que tu SAIS faire et que tu as ENVIE de faire ? Si tu dois apprendre un métier dans sa globalité, ça risque de prendre du temps… Alors essaye de trouver quelque chose qui est de près ou de loin dans ta branche. En revanche, si tu n’es pas pressé et que tu as envie d’apprendre un nouveau métier : FONCE ! Il n’y a rien de mieux que d’apprendre de nouvelles choses et d’être challengé !

 

3. FAIS UN TABLEAU AVEC TES DEPENSES ET TES SOURCES DE REVENU : QUEL EST LE MONTANT DE TES ECONOMIES ?

Prend le temps de faire tes comptes, c’est très important pour savoir où tu en es exactement. Ensuite, essaye de mettre un max de sous de côté, il est préconisé de mettre 6 mois de salaire de côté. Est-ce que c’est possible pour toi ?
Attention : si tu as très peu de temps, le business que tu veux lancer va te coûter plus cher que prévu car tu vas devoir déléguer les choses à faire à des pros (Ex. pour le site internet).

 

4. QUAND C’EST FAIT : COMMENCE A TRAVAILLER SUR TON IDEE

Quelle est ta niche ? à qui tu t’adresses (avatar) ? quel est ton message ? et ton offre ? Il faut clarifier au maximum tout ces aspects pour que tu sois au clair à 100% sur ce que tu proposes car si c’est flou pour toi, ce le sera encore plus pour tes potentiels clients.

 

5. LORSQUE TON OFFRE EST PRÊTE : COMMENCE LA TRANSITION

C’est-à-dire que tu deviens mi-employé / mi-freelance. C’est à ce moment-là que le game commence. Tu vas pouvoir tester le marché, tester ton offre, voir si ça prend ou pas. Généralement, c’est le moment où tu vas te dire « Ok c’est fait pour moi » ou « No way, c’est pas mon truc ». Ne pense pas que ce sera facile… Honnêtement… ce sera dur… Car si c’est c’était facile, tout le monde le ferait 🙂

 

6. QUITTER TON BOULOT

Le moment où tu sentiras que ton job salarié te fait perdre trop de temps et que tu ne peux pas bosser « comme il faut » sur ton business, ce sera le signe que tu est prêt à passer à la vitesse supérieure et à te lancer à 100% dans l’entrepreneuriat. Attention quand même à ton budget. Beaucoup d’entrepreneurs mettent la clé sous la porte parce qu’ils sont pris à la gorge et n’arrivent plus à payer leurs factures… Et ce n’est pas quelque chose que tu veux qu’il t’arrives. Alors, dès le départ, il faut mettre en place une bonne stratégie et avoir une bouée de sauvetage (des sous de côté) au cas où ça ne marchait pas comme prévu (tu verras, il y a toujours des imprévus dans l’entrepreneuriat).

 

7. FAIS-TOI AIDER SI TU EN SENS LE BESOIN

Lorsque tu auras quitté ton job et que tu seras « seul » dans cette nouvelle vie, c’est très important de ne pas t’esseuler et de parler de tes peurs, de tes angoisses et de tes difficultés à quelqu’un (autre freelance, ami, famille, coach), car comme déjà dit plus haut, la vie d’entrepreneur est beaucoup moins facile que ce que l’on croit… mais elle en vaut tellement la peine ! Selon une étude, 87% des business qui ferment, ferment car ils n’ont pas osé demander de l’aide et n’ont du coup pas su comment rectifier le tir pour s’en sortir.

 

8. PRENDRE UN COACH

Il existe un grand nombre de coaches qui pourront t’aider, même si c’est un peu la jungle sur le net et qu’il faut faire attention à ne pas faire confiance à n’importe qui. Pour te donner notre exemple, nous n’aimions pas la direction que prenait notre société, alors nous avons décidé d’engager un business coach qui nous a aidé à clarifier notre business. Maintenant, grâce à ces longuuuuues heures de brainstorming, nous avons pu définir ce que l’on voulait faire et ce que l’on savait faire (nos compétences). Nous nous sommes donc spécialisé dans le coaching (c’était une évidence pour nous de se spécialiser là-dedans). Nous aidons donc les entrepreneurs à booster leur business et leur chiffre d’affaire via les réseaux sociaux, notamment.

 

CONCLUSION

En conclusion, si tu sens que tu étouffes dans ton job de salarié et que tu as envie de créer ton propre business : FONCE. Fait juste attention à ne pas te brûler les ailes en essayant d’aller trop vite. Essaye de suivre les étapes ci-dessus et n’hésite pas à nous contacter si tu as besoin de conseils afin de clarifier ton business.

Rédigé par Amandine Nini
Compétences en marketing digital et réseaux sociaux.

© 2021 MIxED Agency Sàrl – Tous droits réservés